Ljupčo Kostadinovski : « L’Ecole, une institution sans cesse en réflexion et en mouvement »

A l’occasion de cette rentrée, Ljupčo Kostadinovski fait le point sur ce qui a été mis en place depuis deux ans et demi par le comité de direction de l’Ecole de Psychologie Biodynamique, l’esprit qui l’anime et les projets pour les prochains mois.

Cela fait maintenant 2 ans et demi que tu t’occupes de la gestion de l’Ecole avec Dominique Gutierrez. Comment vois-tu les choses aujourd’hui avec un peu de recul ? 

Ljupčo : Cela a pris du temps pour connaître le fonctionnement d’une structure comme l’Ecole Biodynamique car elle est totalement atypique par rapport au fonctionnement habituel des sociétés faisant partie du monde économique actuelle. Je m’explique. En tant qu’organisme de formation sa structure juridique est une société commerciale. De ce fait elle a un objet social qui est de faire de la formation professionnelle.

Mais par son état d’esprit, la gestion s’apparente beaucoup plus à une association dont l’objet social serait de développer la thérapie corporelle en psychologie Biodynamique en formant des thérapeutes Biodynamiciens. Le fonctionnement « organique » au niveau administratif se veut une application concrète de la Biodynamique.

Dans ces conditions pourquoi ne pas avoir fondé une association ?

Ljupčo : Une association sans but lucratif ne peut pas juridiquement exercer une activité économique et concurrencer le secteur commercial de la formation professionnelle. Pour le droit français il s’agirait d’une concurrence déloyale et elle serait considérée de ce fait comme commerciale.

Pour revenir au fonctionnement « organique » dont tu as parlé tout à l’heure. Peux tu nous expliquer en quoi cela consiste ?

Ljupčo : Dans son organisation quotidienne, il y a un fonctionnement fluide de l’information entre chaque personne impliquée au sein de l’organisation de l’Ecole. Chacun connaît sa place et son rôle. Il y a toujours beaucoup d’échanges pour tenir compte des commentaires et des idées de tous. Cela permet d’améliorer le fonctionnement et de rester connecté à la réalité, à ses exigences, mais aussi à l’évolution qui est inhérente au vivant. Rien n’est figé !

Au niveau de la Direction de l’École, Christiane et François Lewin ont créé une sorte « d’institution » qui est sans cesse en réflexion sur le bien-fondé de chaque décision dans ce qui parait juste. C’est bien cela qui est le plus difficile à transmettre aujourd’hui car cela est fondé sur une profonde connaissance du fonctionnement de l’humain mais aussi de l’environnement sociétal dans lequel nous vivons. Nous fonctionnons tous les 4 en confiance totale, avec un respect de chacun et une liberté d’expression qui nous enrichit mutuellement avec comme seul objectif l’intérêt de l’École et celui des étudiants.

Un Conseil des Sages a été créé avec les Formateurs historiques de l’École. Son rôle est d’être à la disposition de ceux qui prennent les décisions pour la Direction de l’École afin de les éclairer par leur expérience et leurs connaissances sur différents sujets ou interrogations qui peuvent se présenter.

Bien sûr tout n’est pas parfait, nous en sommes conscients mais aussi bienheureux car cela nous permet de continuer à nous remettre en question. D’ailleurs les sujets ou les problématiques que nous rencontrons tous les jours sont là pour nous rappeler de ne pas nous endormir sur nos lauriers.

La certification de l’Ecole est en cours

Peux tu nous dire quelques mots sur le site de l’École ?

Ljupčo : Certaines transformations superficielles se voient plus facilement et d’autres plus profondes mettent plus de temps à apparaitre. Notre site a été totalement refondé par Richard, qui a fait un travail remarquable, il y a 2 ans maintenant. C’est une transformation certes visuelle, mais également révolutionnaire pour nous sur le fond. Nous disposons aujourd’hui d’un outil que les étudiants, les assistants, les formateurs, le bureau et la Direction peuvent utiliser au quotidien. Il s’agit d’un outil d’information, et de communication qui facilite la vie de chacun. Il permet aux étudiants de retrouver toutes les informations nécessaires, et de communiquer entre eux. Pour l’École, chacun, selon sa fonction, peut accéder au suivi de

la formation en quasi temps réel. Là également son évolution est constante et le site s’enrichit régulièrement. Je vous invite d’ailleurs à le consulter le plus souvent possible pour connaître les différents changements qui peuvent intervenir dans le contexte actuel soit en terme de dates de stages, soit de nouvelles Spécialisations qui sont proposées par exemple.

Pour toi, les Spécialisations sont un sujet très important, que peux tu nous dire ?

Ljupčo : Lorsque j’étais en formation à l’Ecole pour devenir Thérapeute Biodynamicien, j’étais impatient de finir ma formation pour avoir enfin accès aux Spécialisations proposées par l’École. J’ai donc fait beaucoup de Spécialisations pour approfondir mes compétences et je continue encore aujourd’hui. Mais j’ai été très surpris par une fréquentation relativement faible alors qu’elles sont d’une qualité exceptionnelle.

Pour moi cet approfondissement de compétence est indispensable car dans le domaine de la thérapie psychocorporelle nous sommes sans cesse en démarche évolutive pour l’intérêt de nos clients et le notre.

Lorsque je suis venu travailler à la Direction de l’École, j’ai été encore plus surpris. Je me suis aperçu qu’avec beaucoup de Spécialisations l’École perdait de l’argent. Christiane et François m’ont expliqué que pour l’École, il était de son devoir de proposer ces Spécialisations pour permettre à ceux qui le souhaitent d’aller encore plus loin. Cette approche montre encore une fois ce qui était évoqué plus haut sur l’esprit associatif qui prime par rapport à la rentabilité d’une société commerciale traditionnelle.

D’ailleurs nous continuons à les enrichir par la création de nouvelles, sur la thérapie de l’enfant, le trauma, les limites, et d’autres encore qui sont en cours d’élaboration.

Quels sont les projets pour le futur ?

Ljupčo : Nous travaillons sur la certification de l’École pour être en conformité au 1er janvier 2022 avec l’évolution des normes des organismes de formation. L’objectif essentiel de cette nouvelle certification est de permettre une prise en charge financière de notre formation. Mais il faut le reconnaître que cela n’est pas une obligation pour nous car dans notre secteur d’activité nous rencontrons très peu de personnes concernées. L’École a néanmoins décidé de faire ce travail considérable pour que l’accessibilité soit possible à tous, et que l’aspect financier ne soit pas un frein. Vous verrez ainsi très prochainement des questionnaires en circulation sur l’évaluation des étudiants et de la formation que nous avons dues mettre en place tout en essayant de les rendre le plus biodynamiques possible. Nous espérons une coopération de chacun pour que cela soit profitable à tous car il y a toujours matière pour s’interroger sur notre propre fonctionnement.

Par ailleurs une autre idée nous est venue suite au confinement lorsque nous avons communiqué par Zoom avec les étudiants. Nous avions constaté que pour quelques étudiants certaines connaissances n’ont pas toujours été acquises ou intégrées. Nous avons donc décidé de proposer auprès des étudiants en cours de formation de faire une présentation par Zoom de quelques thèmes qui sont en cours d’élaboration sur une durée de 1h à 1h30. Cela ne diminuera pas pour autant le nombre de jours en présentiel de la formation générale.

Il est prévu de fêter les 33 ans de l’École le 3 octobre prochain à Montpellier, il y a-t-il une raison particulière ?

Ljupčo : La raison principale est d’abord de réunir anciens étudiants et ceux en cours de formation, ainsi que tous ceux qui sont proches de la Biodynamique tous ensemble. Le prétexte est de fêter la fin des travaux et de l’extension de ce lieu que nous connaissons tous maintenant. Il est aussi important de fêter l’École Biodynamique française qui avec ses 33 ans d’existence fait partie des plus anciennes écoles de thérapie psychocorporelle européenne et des plus reconnues.

ljupco kostadinovski