HISTORIQUE


La Psychologie Biodynamique s’inscrit dans le courant des thérapies psycho-corporelles néo-reichiennes.

Wilhem REICH (1897-1954), personnalité importante du premier mouvement psychanalytique, démontre la correspondance entre le refoulé psychique décrit par Freud et le corps réprimé. Ses concepts d’armure musculaire et d’énergie vitale expliquent comment la névrose “s’encapsule” dans la structure musculaire.

Dans ce courant de recherche, Gerda BOYESEN, née en 1922, apporte ses découvertes et crée la Psychologie Biodynamique à partir des années 50. Elle développe la notion de cuirasse tissulaire, s’intéresse tout particulièrement aux réactions végétatives liées au stress, et découvre le psychopéristaltisme, capacité des intestins à digérer et réguler les émotions.

Ainsi aux acquis du travail Reichien sur la structure musculaire et sur l’expression émotionnelle, et à ceux de la psychanalyse avec son emphase sur la parole et la libre association, la Psychologie Biodynamique ajoute son action particulière sur l’intégration viscérale des affects de l’autorégulation.